C’est la fin d’année, Google Zeitgeist 2010 est là

Comme de coutume en fin d’année, Google nous présente son Zeitgeist avec les recherches les plus populaires de l’année.

Le Zeitgeist nouveau est arrivé au niveau mondial  ce 9 décembre dans une nouvelle forme. Il y a bien sûr les classements des recherches les plus en hausse et les plus en baisse, qui nous illustrent dans une certaine mesure les déviations des centres d’intérêts au fil du temps. Continuer la lecture de « C’est la fin d’année, Google Zeitgeist 2010 est là »

Le geek aime son nombril

En parcourant Mashable, un des deux sites/blogs majeurs à propos du web et des nouvelles technologies, j’ai remarqué qu’ils plaçaient, comme le veut la règle du web 2.0, quelques informations sur les articles le plus “discutés” dans les diverses autres plate-formes.

Ainsi, sur une page d’article, on trouve en bas (tout en bas, non encore plus en bas) à droite la liste des articles les plus souvent postés sur Continuer la lecture de « Le geek aime son nombril »

Compte pour adultes: La belle et la dette

A nouveau j’ai le plaisir de vous partager une histoire reçue par e-mail. Il s’agit d’un conte de comptes d’actualité qui n’a d’autre but que de vous faire sourire.

Il était une fois une belle princesse, si riche et si courageuse qu’on l’appela Fortiche.
Fortiche grandit si vite que son papa, Mauriche Lippens, se dit :
‘Voilà un compte de fait, ouvrons-en un autre !’ …
C’est alors qu’il entendit une grosse Hollandaise lui chanter :
‘L’ABN, l’ABN, ça voulait dire… on a vingt ans !’
Il en tomba éperdument AMRO et il l’acheta en débit du bon sens.
Du coup, ce qui devait tarifer tarifa, le château de la Princesse était menacé !
Il fallait consolider les Fortisfications !

Seulement dans la finance, Continuer la lecture de « Compte pour adultes: La belle et la dette »

La complainte de l’artiste au Canada

Dans la série “l’herbe n’est pas nécessairement plus verte ailleurs” (oui, c’est une nouvelle série, elle vient de sortir), voici aujourd’hui le Canada. Afin de marquer leur inquiétude face à la politique en matière de culture du gouvernement conservateur de Steven Harper, quelques artistes québecois ont réalisé un film mettant Michel Rivard (chanteur de Beau Dommage) dans le rôle d’un petit producteur de festival face à une commission -anglophone- responsable pour l’attribution de subsides.

Pour obtenir ces fameux subsides, Michel Rivard va leur jouer son succès (de 1974 quand même, presque mon âge) la complainte du phoque en Alaska, mais cela n’a pas l’effet escompté… Continuer la lecture de « La complainte de l’artiste au Canada »