Trois de prison pour un Googlebomb

Selon la Gazetta Kraj il semblerait que le président polonais Lech Kaczyński ait un sens de l’humour à la limite du néant.

En effet, un polonais qui se serait arrangé pour que Google propose le site présidentiel en réponse à la recherche au mot Kutas qui -traduit littéralement- veut dire pénis a été arrêté par la police et risque trois ans de prison…

La Pologne, ça ne fait pas partie de l’Europe démocratique?

La police là-bas n’a rien de mieux à faire?

3 réflexions sur « Trois de prison pour un Googlebomb »

  1. @alain: merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir
    @damien: j’avoue ne pas parler le polack et avoir vu une source en anglais qui renvoyait vers l’article, mais je ne sais plus laquelle :oops:. J’ai retrouvé un update de l’article sur ars technica, mais ce n’était pas ma première source.

Les commentaires sont fermés.